Actualités

Semaine pour la Qualité de Vie au Travail 

du 20 au 24 juin 2022

Pour sensibiliser vos Managers et Collaborateurs à la Qualité de Vie au Travail pendant la Semaine dédiée par l’ANACT, je vous propose 1 idée par jour à discuter dans votre Entreprise…

et pourquoi pas autour d’une « pause-café QVT » ?

Et ensuite :  à vous de jouer 😉 !

Semaine de la Qualité de Vie au Travail juin 2022
Logo ANACT, partenaire Angélique MAIRE, AM.Conseil

Parce que Promouvoir la Qualité de Vie au Travail dans votre entreprise passe par des actions concrètes et quotidiennes, je vous propose différentes actions en tant que partenaire de l’ANACT.

Angélique MAIRE sur la plateforme reflexQVT de l'ARARCT

Formations et Ateliers

Après avoir défini les Risques Psychosociaux et la responsabilité de l’Entreprise pour les prévenir, les Managers échangent sur leurs difficultés en petit groupe.

L’appui extérieur permet de relever les automatismes et croyances entretenus, plus ou moins consciemment, dans l’Entreprise.

Vos Managers consolident une posture réaliste de prévention des Risques Psychosociaux et trouvent les actions concrètes pour limiter leur sur-stress et celui de leurs collaborateurs.

RPS : Qu’est-ce c’est ?

Source :  le Ministère de l’Emploi et du Travail

“Les risques psychosociaux se trouvent à la jonction de l’individu et de sa situation de travail.”

  • Le stress provenant du sentiment de ne pas atteindre les exigences ou les attentes ;
  • Les violences internes commises par des travailleurs : conflits majeurs, harcèlement moral ou sexuel ;
  • Les violences externes, exercées par des personnes extérieures à l’entreprise à l’encontre des salariés ;
  • Le syndrome d’épuisement professionnel.

Idées d’actions pour limiter les RPS au quotidien dans votre entreprise

Prendre en compte les Risques Psychosociaux dans l’Entreprise, c’est s’interroger sur le « stress potentiellement pathogène » produit par l’Organisation.

Et ce type de stress naît notamment quand l’individu « se sent incapable » de répondre complètement à ce qu’il pense qu’on attend de lui.

Comment savoir alors si les situations professionnelles permettent à l’individu d’utiliser suffisamment ses capacités ? de se sentir valorisé ? challengé ?

Ou bien si les exigences commencent à le dépasser ? à lui mettre « trop » de pression ?

Le « ressenti » est éminemment individuel et pour autant, l’organisation a la responsabilité de mettre en place des actions pour prévenir ce type de risques pour l’ensemble de ses collaborateurs.

Quelques pistes de réflexion :

  • Comment mesurer la charge de travail ? Les critères sont-ils clairs pour tous ? Les niveaux d’exigence de réalisation sont-ils partagés ? Comment ? A quel rythme ?
  • Quelle est la latitude de négociation des objectifs ?
  • Comment sont « fêtées » les réussites ? Par quels moyens, où et quand peuvent être exprimées les difficultés ?
créer des espaces de parole libre, AM.Conseil

Relations Fournisseurs- Clients, travail en équipe, contraintes de temps, charge de travail élevée… autant de situations professionnelles qui peuvent imposer de « cacher » ou « maîtriser » ses émotions.

L’énergie dépensée alors pour conserver une « image professionnelle », si cette dernière est souvent en décalage avec les émotions ressenties, risque de nuire à la santé.

L’Entreprise, qui porte la responsabilité de limiter les Risques Psychosociaux pour ses collaborateurs, peut s’interroger : Qui sont les personnes concernées ?  Quelle est la fréquence de ce type de situations ? Pourquoi ?

Parler librement de ses émotions, dans un cadre sécurisant, sans crainte de jugement ou pire de « répercussions » dans son travail ou de nuisance sur son image, permet d’évacuer les tensions, si ce n’est de les résoudre.

Votre Organisation offre-t-elle cet espace ? Où ? Quand ? A quel rythme ? Avec qui ?…. Et après, quel est le suivi approprié ?

garantir les moyens de l'efficacité, AM.Conseil

Être efficace dans son travail : C’est bien le ressort n°1 pour se sentir « à sa place » dans l’entreprise ! C’est le meilleur antidote à la frustration, à l’ennui, à la démotivation au travail, qui sont autant de facteurs de Risques Psychosociaux ! Cela passe par la satisfaction d’apporter un travail utile et reconnu.

Avoir le temps, les outils, les méthodes, les compétences, les liens relationnels, les informations nécessaires, etc… c’est-à-dire toutes les ressources pour être en capacité de faire son travail… Une évidence, n’est-ce pas ?

L’Organisation, avec sa mission de vigilance pour limiter les Risques Psychosociaux, peut s’interroger : Et qu’en disent vos collaborateurs ? Qu’est-ce qui les empêche de réaliser un objectif ? A quel moment ? Dans quelles circonstances ? Qu’est-ce qui leur manque ? Pourquoi ?

identifier les conflits de valeurs, AM.Conseil

Au cours d’une vie professionnelle, les priorités individuelles évoluent, s’adaptent aux rythmes de la famille, des activités diverses, des engagements.

Et puis, les métiers changent, les techniques évoluent ; les individus se sentent parfois en décalage avec le métier choisi à l’origine. …ou bien l’investissement dans le domaine « travail » apparaît disproportionné.

Les valeurs de réalisation de chacun peuvent entrer en conflit avec les valeurs de l’Organisation : « être créatif » vs « être conforme », « être autonome » vs « travailler en équipe », « satisfaire son client » vs « gagner en efficience », etc…

Ces tiraillements peuvent occasionner des tensions dommageables pour la santé.

L’’employeur, qui a la responsabilité de limiter les Risques Psychosociaux, peut chercher à détecter les signaux indicateurs : quels sont les moments privilégiés pour questionner les valeurs de chacun ? les envies ? les besoins ? les frustrations ? Comment distinguez  les « heurts » liés aux aléas de la vie professionnelle avec les « bouleversements de fonds » ?

Quand le Manager de proximité a-t-il l’occasion de porter attention aux valeurs plus ou moins formulées des collaborateurs ? Comment peut-il sonder les possibilités d’épanouissement et de réalisation dans le poste ?

SQVT : idée numéro 5 : développer le sens du collectif par AM.Conseil

Des relations bienveillantes, sincères et positives, riches d’intérêt, tournées vers un Projet commun, permettent pour chaque collaborateur :

  • de développer sa créativité,
  • d’assouvir son besoin d’action,
  • de sentir reconnus son utilité et sa place dans le groupe

 …autant d’ingrédients pour se sentir bien au travail !

Et, en tant que responsabilité de l’employeur à veiller à limiter les Risques Psychosociaux, l’Organisation compte sur ses Managers de proximité pour insuffler cet état d’esprit à leurs équipes…

Mais quels moyens, légitimité, pouvoir, volonté, temps, compétences… ont vos Managers pour le faire vraiment ? Comment l’Organisation les soutient-elle ? Quel cadre offre-t-elle ? Quel temps de réflexion les Managers ont-ils pour réussir à « Fédérer vers un projet, encourager, soutenir, féliciter, gérer les difficultés, rendre chacun plus efficient,… » ?

Co-développement ? Réunions de résolution de problèmes ? Ateliers de Management ? Formations ? Parcours de Managers ? Coachings ? Conseils ? Qu’est-ce qui existe déjà ? De quoi ont-ils besoin ?

Angélique MAIRE AM.Conseil Consultante Coach PNL et Dialogue Intérieur
Certification Qualiopi et Datadock Haut

Angélique MAIRE sur la plateforme reflexQVT de l'ARARCTRéférencée comme Consultant Expert Qualité de Vie au Travail par l’ANACT

Vous recherchez un financement pour un projet d’amélioration des conditions de travail dans votre entreprise ?

Contactez :
Le Fonds pour l’Amélioration des Conditions de Travail (Fact)